Publicités

Le chat de maison


comprendre votre chat

 Aujourd’hui, je ne vais pas vous parler d’une race de chat domestique ou d’une espèce de chat sauvage, mais d’un chat bien connu de tous, le chat de maison. Aussi appelé chat de gouttière ou chat de ferme (selon l’endroit où il est né / où il vit), c’est le chat que tout le monde croise un jour dans sa vie ou possède (a possédé). Il mérite totalement un article sur lui.

Le chat de maison n’a pas de standard, c’est-à-dire qu’il n’y a aucune norme qui précise comment il doit être. C’est pour cela qu’un chat domestique peut aussi bien ressembler à ceci :

img_20180501_163710-1466846535.jpg

(chat du jardin des clogs dans les Hautes-Pyrénées)

ou à cela :

 

 

 

 

 

En France, un chat n’est considéré comme « de race » que s’il est inscrit au L.O.O.F. (Livre Officiel des Origines Félines). Sans pedigree, un chat tel que celui-ci :

bengal-2042592_960_720

(déniché sur Pixabay)

n’est pas un bengal mais un simple chat de gouttière, eh oui! Ceci étant dit, le fait d’être « de gouttière » n’enlève rien à leur charme ni leur beauté. 😉

Historique

Je ne me risquerai pas à parler de l’histoire du chat domestique. Tout simplement parce que nos connaissances à ce sujet évoluent et se modifient régulièrement. Il serait issu du felis silvestris lybica, un chat sauvage africain. Où et quand sa domestication a-t-elle débutée ? Cela, je vous laisse le chercher par vous-même. J’avais lu un article à ce sujet, sur je ne sais quelle revue. Il y était dit que des traces de domestication du chat avait été retrouvées au Néolithique en Chine. Si je me souviens de ce que j’avais lu et que je ne me mélange pas les idées, il était dit que cette domestication avait même pu commencer au Paléolithique. À vérifier…

Contrairement au chien, le chat a été proactif dans sa domestication. Je veux dire par là qu’il y a autant participé que l’homme, en s’approchant des habitations, en se laissant nourrir, approcher, etc. Et à cause (ou grâce, selon votre point de vue ☺) de cela, sa domestication n’est jamais arrivée à son terme, il a donc gardé son instinct sauvage (d’où le fait qu’il soit autonome et capable de vivre sans l’homme s’il le faut, cf chat haret).

Le chat domestique a subi des vicissitudes tout au long de son Histoire avec l’homme. (Jeu de mots conscient et volontaire). Encensé, divinisé par les Egyptiens, au point que  tuer un chat était passible de la peine de mort, vu comme utilitaire par les Grecs, adoré par les Romains (qui l’adorent toujours aujourd’hui), il a failli disparaître au Moyen Âge car, à cause du rapprochement qu’on en avait fait du Diable, il était craint et haï. Aujourd’hui, il est accepté et aimé, pourtant sa vie n’est pas toujours évidente car s’il est devenu notre animal de compagnie préféré, il y a tout de même des choses à revoir pour son bien-être.

Description

Impossible de donner une description du chat de maison puisque tout chat non déclaré au LOOF est considéré comme un chat de gouttière et tout dépend aussi du pays où vous habitez. Prenons exemple de la France, ici les chats de gouttière auront plutôt le type Européen. D’ailleurs, on confond souvent les deux, alors que l’Européen est une race à part entière, reconnue par le LOOF et possédant un standard, ce qui n’est pas, je le répète, le cas du chat de gouttière.

close up photography of gray tabby cat sleeping on yellow textile

Photo by Aleksandar Cvetanović on Pexels.com

 

Le chat de maison est affectueux. Il vient se frotter contre vos jambes pour vous saluer, saute sur vos genoux pour une séance de câlins, vous fait une séance de ronronthérapie… Il est également indépendant. Il mène sa petite vie de chat, tranquillement, sachant qu’il a un foyer et un repas prêt (ce qui est rassurant pour lui). Il aime jouer aussi. D’ailleurs, c’est une grossière erreur de dire que le chat vient juste nous voir pour quelques câlins et surtout manger. Il a également besoin d’intéractions, comme le jeu.

Santé

Le chat de maison est plutôt robuste. Il tombe peu malade et guérit facilement. Il n’est pas ou très peu touché par les maladies génétiques.

Pourquoi avoir un chat de gouttière ?

Il n’y a que vous qui puissiez répondre à cette question car chacun d’entre nous a ses raisons pour adopter un chat. Il est cependant possible d’en énumérer quelques-unes. On peut avoir besoin d’un chasseur de souris, car ces petites bêtes toutes mignonnes qu’elles puissent être peuvent vite devenir envahissantes et dérangeantes. N’oublions pas que c’est quand même pour cela qu’on a laissé le chat entrer dans nos vies, pour protéger nos récoltes.

Bon, le chat est un chasseur, ce qui peut être utile, comme nous venons de le voir. La chasse fait partie de sa nature, j’insiste sur ce point car beaucoup de maîtres voudraient empêcher leurs chats de chasser sous divers prétexte et les gavent en pensant que si minet n’a pas faim, il n’ira pas chasser. C’est contre-nature d’empêcher son chat de chasser et tout ce que vous récolterez en faisant cela c’est d’augmenter le temps de mise à mort de la proie et de la faire souffrir plus longtemps et si cela ne suffisait pas vous allez rendre votre chat obèse avec tout ce que cela comporte. C’est de la maltraitance, pure et simple.

Sur ce point, mon chat Esus me ferait mentir. Il n’aime pas plus que ça chasser. Quand il le fait, c’est lorsqu’il n’y a presque plus rien à manger (le jour des courses donc) et qu’il veut nous faire comprendre qu’il l’a fait, contraint par la force des choses. 

img_20180215_124457491841536.jpg

(Le voici, Esus, le minet qui n’aime pas chasser 🙂 👆🏻)

img_20171108_133107723033192.jpg

(ci-dessus, Miss Moppet, ma Diane chasseresse ^^ )

Minet est aussi un ami et un bon thérapeute, (aaah! une séance de ronronthérapie). Il ne vous vous considère pas comme son supérieur ou son maître absolu. Pour lui, vous êtes son égal, son ami et c’est une idée agréable. C’est agréable de penser qu’on est l’ami d’un tel chef-d’œuvre de la nature. ^^

La meilleure raison de vouloir adopter un chat reste sans doute l’amour qu’on a de ces adorables félins. ❤❤❤☺

Mais le chat de gouttière dans tout ça ?

On peut vouloir adopter un chat de gouttière pour les raisons citées précédemment et, en plus, parce qu’on peut les adopter gratuitement, qu’on sauve ainsi de l’abandon et d’une vie difficile une vie… ou tout simplement parce qu’ils sont si mignons !

À vos commentaires

Et vous, aimez-vous les chats ? En avez-vous ?

Si oui, pourquoi ?

Si non, pourquoi aussi (mais je suppose que vous n’auriez pas lu cet article si vous ne les aimiez pas 😉) ?

J’aimerais avoir vos avis sur la question, vos anecdotes…

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Follow Le Grimoire d'Ithilindil on WordPress.com
octobre 2018
L M M J V S D
« Sep    
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031  

Goodreads

Archives

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Rejoignez 124 autres abonnés

Member of The Internet Defense League

Articles que J’aime

%d blogueurs aiment cette page :