Publicités

Bonheur d’écoute musicale 1


Je pense que c’est une première dans ce blog, un article de bonheur sur la musique. Ce ne sera pas un article sur la musique en général mais juste sur des musiques qui m’apportent beaucoup de joie. Voulez-vous embarquer avec moi pour un petit voyage musical ?

Là, dans mes oreilles, joue la sublime et sereine musique Romantic Relaxing Bamboo Flute Music. Japanese Traditional Music Story Background for Love Massage. En l’écoutant, c’est comme si j’étais dans un grand lac de sérénité, en train de faire la planche, les yeux et le cœur grands ouverts, m’imprégnant de la beauté et du bonheur ambiants. Voilà, c’est ce que j’imagine quand j’écoute cette musique et avec les accents japonisants de la musique, ce lac je l’imagine très bien dans un petit coin reculé du Japon ^^, avec le toit d’un temple se dévoilant à peine entre les branches des érables et des cèdres du Japon (cryptomerias japonica). Sans doute, oui, il y a un sanctuaire shinto non loin. Il n’y a pas que cette impression de tranquillité qui fait que ce morceau de musique m’émeut. Ce sont aussi les envolées, j’ai envie de dire tragiques, qui lui donnent son relief et sa beauté.

Un peu plus de trois heures d’écoute pour méditer et se relaxer. Pour moi, c’est aussi un excellent moyen pour me replonger dans les histoires que j’écris et de les vivre pleinement (dans ma tête) pour en tirer le meilleur. Une musique qui fait perler au bord de mes paupières des larmes de bonheur.


Cette deuxième musique est également une musique de relaxation/méditation japonisante. Intitulée 3 HOURS of the Best Traditional Japanese Music – Relaxing Music for Stress Relief and Healing, cette musique est moins contemplative, je trouve, plus énergique par moments, toutes proportions  gardées  bien sûr, il s’agit  tout de même  d’une musique de  relaxation. Une bonne surprise, on y reconnaît de célèbres chansons traditionnelles japonaises, comme Sakura Sakura que je connais parce que j’avais appris à le jouer sur un koto virtuel.

Pour cette musique, c’est surtout la reconnaissance de chansons connues qui me plaît. J’ai beaucoup de plaisir à l’écouter, cependant elle ne m’émeut pas comme l’autre, elle ne me fait pas rêver ni ne me donne l’impression de voguer sur un océan de sérénité. Elle est agréable, j’aime beaucoup et je m’évade un peu. C’est déjà bien.


Voilà pour ce premier article de bonheur d’écoute musicale. C’est avec dans les oreilles le Sakura Sakura revisité que je vous laisse. Bonne écoute !

 

 

 

 

Publicités

Le vide de l’écrivain après avoir terminé la correction de son livre


Et voilà, je me suis enfin décidée à publier une bonne fois pour toutes le premier roman de la tétralogie La Naissance des Irillindi. Ce premier opus s’intitule La Rune du Pouvoir, les Runes dans mon univers étant surtout de puissants artéfacts magiques sans exclure toutefois, dans les récits à venir la composante écriture. Mais je m’égare. Ce roman, cet univers, ces personnages, je les côtoie, les invente, les délaisse, les écris depuis le lycée, voire même le collège pour certains lieux. C’est vous dire à quel point cela fait partie de ma vie et je n’ai pas du tout l’intention de le laisser tomber. J’ai d’ailleurs plein d’autres histoires qui s’y déroulent en projet. Et voilà, je divague encore 😓. Tout ça pour dire que j’ai terminé La Rune du Pouvoir et que je me sens vide. Bon, il reste à re(x10 au bas mot) l’épreuve quand je la recevrai pour vérifier que tout aille bien. Oui, parce que sur écran et sur papier on ne voit pas les mêmes choses, j’ai remarqué. En tout cas, ça me le fait à moi, et à vous ça vous le fait aussi ?

En fait, je n’en ai pas tout à fait terminé avec le livre. D’abord, il faut que j’attende de recevoir les deux exemplaires que j’ai commandé pour voir s’il n’y a pas des défauts. Cela me permettra aussi de me remettre bien dans l’histoire avant d’écrire la suite. Cela peut sembler bizarre mais quand j’ai relu pour corriger, les détails de l’histoire m’ont échappé.  Comme je l’ai dit, c’est une histoire que j’ai écrit il y a longtemps, que j’ai abandonnée pendant des mois voire quelques années et j’ai écrit plein d’autres choses depuis. Même si je n’ai pas oublié l’intrigue et les grandes lignes, il y a plein de petits détails qu’il me faut me remémorer pour être cohérente dans la suite. Je me demande si je ne le fais pas exprès à cause de mon sentiment de vide… 😒🤔

En attendant, voici une petite photo de la couverture du livre qui paraîtra sur Amazon :

 

BookCoverImage

Je crois que c’est la première fois que je suis aussi satisfaite d’une couverture de mes livres. Cette image est celle qui se rapproche le plus de ce qu’ai en tête, vue que je ne sais pas (encore) dessiner mes propres illustrations. J’ai passé un moment à fouiller Pixabay pour trouver L’IMAGE qui collait au plus près à ce que j’avais en tête et c’est celle-ci que j’ai trouvée. C’est vrai que j’aurais bien aimé que la lueur soit argentée cela aurait mieux convenu à la Terre d’Argent. Enfin, ce n’est pas le principal ^^

 

Follow Le Grimoire d'Ithilindil on WordPress.com
mars 2018
L M M J V S D
« Fév   Mai »
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031  

Goodreads

Archives

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Rejoignez 125 autres abonnés

Member of The Internet Defense League

Articles que J’aime

%d blogueurs aiment cette page :